La Guerre des Clans - New Destiny
Salut ! On n'attend que toi ! Alors rejoins-nous vite !

La Guerre des Clans - New Destiny

Un étrange maladie s'est abbatue sur les quatres Clans. Le Clan du Soleil, des Champs, de l'Océan et de la Mort luttent pour leur survie. . . Le destin de la forêt est peut-être entre tes pattes, jeune chat...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les pervers sont-ils attirés par leurs ennemies, aussi séduisantes soient-elles ? [PV : Ivy, Ronces et votre serviteur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 69
Date d'inscription : 29/06/2012
avatar
Briseur de crânes et sauveur de dames
Corbeau
MessageSujet: Les pervers sont-ils attirés par leurs ennemies, aussi séduisantes soient-elles ? [PV : Ivy, Ronces et votre serviteur]   Mar 9 Oct - 17:53

~Les pervers sont-ils attirés par leurs ennemies, aussi séduisantes soient-elles ?

(Prélude à la réaction de Corbeau face aux futures alliances.)

~Musique


Tic. Tac.
Tic. Tac.


HA ! Quelle torture ! Quelle infamie que de subir un tel ennui ! Je sens presque le temps s'appuyer sur les épaules, écraser mes os et s'infiltrer dans ma tête avec l’insupportable murmure des secondes qui défilent. Tic, tac, tic tac...
Il parait que les Bipèdes ont quelque chose fait spécialement pour ça. Une montre, je crois. Sont-ils fous ? Ils portent sur leurs pattes des machines leur disant que le temps passe, leur disant que les heures, les minutes, les SECONDES défilent ! N'en ont-ils pas assez de ce TIC-TAC permanent et ennuyeux, qui vous rappelle à chaque instant que le temps passe et que vous vieillissez chaque jour un peu plus ? Franchement ! Ces Bipèdes, alors ! On ne fera jamais pire espèce.

Quoi qu'il en soit, je suis las de tourner en rond dans le Camp et de chasser de temps à autres. Et puis il fait froid, en ce moment ! Vous avez déjà essayé de grimper à un arbre quand des frissons parcourent votre fourrure, et vos pattes, jusqu'au bout des griffes ? Il n'y a rien à faire, dans ce monde. Toutes les femelles du Clan sont au courant de mes petits complots pervers depuis longtemps, en plus, donc je ne peux même plus essayer de draguer ! Est-ce que cet ennui cessera un jour ? Une guerre, voila ce qui mettrait du beurre dans les épinards. Une belle guerre, sanglante de mesquine, barbare et noble à la fois, où l'ont se bat face à face aussi souvent que l'ont se poignarde dans le dos. Oh, ce que j’aimerai qu'une guerre soit déclenchée. Contre le Clan de la Mort, si possible. Étoile Lune n'y semble pourtant pas enclin, je me demande pourquoi. Bah, c'est un bon à rien.

Mais cessons ces quolibets, là n'est pas le sujet de ce récit quoi qu'un peu spécial. M'ennuyant donc comme un aigle guettant sa proie... - non, attendez ? Ils ne s'ennuient pas, eux... bah, on s'en fiche -, j'étais sorti du Camp, non pas pour chasser - je suis piètre chasseur - mais pour chercher quelque chose de plus intéressant à faire. Qui sait, peut-être rencontrerai-je une séduisante solitaire en chemin ?

ET NON ! Pas de rencontre romantique sous le soleil couchant, mais à la place, entre les feuilles mortes et le souffle du vent d'automne, ce sont deux voix féminines que j'entends non loin de moi. Alors seulement je prends compte que j'ai quitté le territoire du Clan du Soleil, et que je suis à présent entouré de collines et de vastes étendues avec peu d'arbre. Fichtre, suis-je suis las que j'en oublie les frontières ? Suis-je déjà chez le Clan des Champs ? je n'ai rien à faire chez ces incapables. Demi-tour.
Mais voila, ces éclats de voix me parviennent à présent un peu plus précisément, de même qu'une drôle d'odeur. Un mélange de viande avariée et de terre, de montagne et de champs. Puis ce sont les odeurs des deux individus qui se font plus intenses en même temps qu'elle passent non loin de moi, derrière un buisson peu épais.

L'une dégage une aura de vieillesse, mais pas de sagesse, comme la plupart des anciens, loin de là ! A en juger par ses grimaces et par la simple odeur qui émane d'elle, cette vieille guerrière (?) est une emmerdeuse née. Oui, une emmerdeuse ! Et bien quoi ? Mon vocabulaire cru vous choque-t-il ?
Sa compagne est plus intéressante. Déjà plus jeune, et plus svelte, moins assaillie par le poids des années sur ses os et ses muscles. Ses pelage noir et blanc est resplendissant et ses yeux pétillent d'impatience. Oh, oui, celle là fera une nouvelle proie parfaite.

Pauvre de moi, qui alors ne connais pas encore le Clan de ces étrangères.

C'est donc d'un pas noble et accompagné d'un sourire taquin que je sors de derrière mon frêle buisson.

- Eh bien, mesdemoiselles, on est perdues ? susurre ma voix suave et charmeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 681
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 18
Localisation : en train de flooder dans le flood !
avatar
Ivy, lieutenante du Clan de la Mort, attention, elle mord !
Pluie d'Ombres
MessageSujet: Re: Les pervers sont-ils attirés par leurs ennemies, aussi séduisantes soient-elles ? [PV : Ivy, Ronces et votre serviteur]   Ven 12 Oct - 17:28

~Les pervers sont-ils attirés par leurs ennemies, aussi séduisantes soient-elles ?

( prelude aux reactions d'Ivy aux evenements prochains ... )


Je me bouchais les oreilles, essayant de la fuir. RHAAA ! J EN PEUX PLUS ! ELLE ME CASSE LES OREILLES DEPUIS CE MATIN ! Je pencha la tête en arriere, en signe d'exasperation. Elle me sortait pas les trous de nez ! C'était limite que de la fumée sorte de mes oreilles. J'aurais encore préférée être en patrouille à chercher des chats à massacrer, plutot que de me coltiner la vieille la plus saoulante du clan. Franchement, pourquoi c'est moi qu'elle fait suer ! Il y a tant de petits à martiriser, d'apprentis à enerver et de guerriers à collés ! POURQUOI MOI ! Je ne sais pas si je vais tenir encore longtemps ! Mes pattes fourmillent, ce que j'aimerais lui mettre ma griffe dans sa figure ! Et blablalba, et que je râle. Blablablabla ... et puis ...

- TAIS TOI ! TU ME CASSES LES PIEDS ! C EST BON, C EST BON ! JE VAIS TE SORTIR, TE PROMERNER COMME ON PROMENE UN CHIEN ! UN CHIEN ! VOILA CE QUE TU ES ! UN CLEBARD INUTILE QUI NE SAIT QUE MANGER, DORMIR, GROGNER ET COLLER SON MAITRE ! SAUF QUE JE NE SUIS PAS TON MAITRE !

Après cette tirade, je laissa un soupir s'echapper de ma bouche, passant au travers de mes crocs, qui, sous le coup de l'enervement , se trouvaient desormais au coin de ma gueule. Ca y est, j'avais craquer, je m'étais lachée. Je sentis un poids s'oter de mes epaules. En poussant un grognement je me dirigea vers la sortie du camp. A cause de ce vieux machin inutil, j'avais gacher une belle journée de chasse. A la place, je devais balader le truc du clan. Je n'avais pas le choix, malheureusement. Me fichant completement de si elle me suivait ou pas, je sortis du camp et marcha, sans faire attention au chemin. Je jetta un regard fougueux et desinterresser en arriere pour voir ou elle était.

- Bon, Pelage de Ronces, tu te grouilles de ramener le vieux truc qui te sert de cul, oui !

Sans m'arreter,je pestiferait ma malchance et ma journée tombée à l'eau. Au bout d'un moment qui me parut eternel, je vis enfin sa forme à cinq ou six queues de renard de moi. Te depeche pas surtout ! On à tout l'après-midi ( quoi que, on AVAIT tout l'apres-midi ). J'espèrais, nan, je priais pour qu'il se passe quelque chose dans cette fichue journée ! Je m'arreta, en ayant râs le bol de devoir jeter des coups d'oeils furtifs dans mon dos afin de voir ou elle était. Je l'attendis un bon moment avant qu'elle ne soit à côté de moi.

- Ah bah enfin ! Rappelle moi, tu es un chat ou un escargot ?

Elle grogna des mots dans sa barbe et me suivit. Je prit un rythme assez rapide, pour elle, afin de la forcer à presser le pas et à souffrir, comme moi en devant supporter sa presence. Je commença à peine à me calmer lorsqu'elle trébucha et s'appuya de tout son poids sur moi pour retrouver l'equilibre. MAIS C EST QUE JE VAIS ME LA FAIRE CELLE LA ! QUEL BOULET ! Elle me souria, malgré ses doutes sur mes pensées négatives envers elle. Je fut surprise et prise au depourvus par de la gentillesse. Personne n'est jamais gentil avec moi. Enfin, c'est vrai qu'aussi, je ne me montre sympathique avec personne. Mais c'est comme ça, je me suis fait une image sadique et langue de vipere, je ne dois pas changer. Je dois rester celle qui aime tuer, celle sans sentiments. Je le suis et je le serais toujours. Je le dois bien. Je regarda alors devant moi et ne reconnut point le territoire du clan de la mort. FLUTE ! SANS LE SAVOIR NOUS AVONS DU DEPASSER LES LIMITES ! ROH, ET PUIS ZUT HEIN, CA FERA UN PEU DE CHANGEMENT.J'avança donc comme si de rien n'était, faisant semblant de ne rien avoir remarqué. Je n'entendis point le chat se faufiler hors du leger couvert d'un buisson se trouvant non loin de nous. Je ne pris le temps de regarder qui se trouvait à mon côté. Mais je sentis qu'il venait d'un autre clan que le mien, autre que le clan se trouvant sur ce territoire. Je sentis également qu'une odeur spéciale et intriguante se degageait de lui.

- Eh bien, mesdemoiselles, on est perdues ? susurra une voix suave et charmeuse.

AAAH ! UN MALE ! Je m'ennuyais tant ! Jouer avec lui serait des plus divertissant, en ces temps de malchance et d'ennuit ! Ce sera mon jouet, mon divertissement du jour ! Je me tourna vers lui et prit une voix innoncente et douce. Mon regarde croisa le sien et y resta accroché, par interets.

- Mon bon monsieur, nous nous sommes hélas, je l'avoue, perdues en ces lieux inconnus. Je me maudissais et m'inquietait de ne jamais retrouver le chemin vers notre camp. designant du menton la vieille, je continus. Pauvre soit elle, âgée et faible comme elle est, elle commençait à fatiguer ! Mais ...
Je m'approcha d'un pas rapide, le surprenant, de lui, et lui sussurra d'une voix charmeuse.

- ... peut-être seriez-vous assez charmant pour nous aider à rentrer à notre camp. Du moins, à l'aider ... peut-être aurions-nous d'autres plans ...
Je laissa ma queue lui chatouiller le visage, le charmer par la même occasion. Je sentais qu'avec lui, j'allais bien m'amuser ! Voilà ce qui divertirait et apporterait un peu de piquant dans cette ennuyante journée ...

_________________
Merci Glaçon ♥️ Je t'aimeuuuh




When the night comes...
... And what your frail bodies get lost...
... In a dark forest......
As my heart...
... I appears at night...
... And kills you even before you realized my presence...

I am the night itself...
... I am ...


Merci Lyssounette et Brumy pour ces roses. Merci lyssounette pour cette demi-rose partagée avec flocon ♥️ Je t'adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 84
Date d'inscription : 10/09/2012
avatar

Pelage de Ronces
MessageSujet: Re: Les pervers sont-ils attirés par leurs ennemies, aussi séduisantes soient-elles ? [PV : Ivy, Ronces et votre serviteur]   Mar 23 Oct - 16:04

- TAIS TOI ! TU ME CASSES LES PIEDS ! C EST BON, C EST BON ! JE VAIS TE SORTIR, TE PROMERNER COMME ON PROMENE UN CHIEN ! UN CHIEN ! VOILA CE QUE TU ES ! UN CLEBARD INUTILE QUI NE SAIT QUE MANGER, DORMIR, GROGNER ET COLLER SON MAITRE ! SAUF QUE JE NE SUIS PAS TON MAITRE !

J'Esquissait un sourire narquois, cette chatte se mettait si facilement hors de ces gond!
La voila qui sort sous les yeux amusait du clans.
-Bon je vais balader notre lieutenante! Espérer qu'elle me tue!
Dis-je avant de sortir, lentement sans me présser je déplaçais mon vieux corps dans la forêt.
Quel bon air frais! Quand je pense que les autres lourdeaux sont dans leur antre!
A moi la forêt!
Mais la voix de mon escorte troubla mes pensée assez joyeuse (se qui est très rare).
- Bon, Pelage de Ronces, tu te grouilles de ramener le vieux truc qui te sert de cul, oui !

-Ce qui me sert d’arrière train vas t'écraser par terre si tu continue a insulter mon noble dérriére! Répondis je aussi sec. Mais malheureusement elle n'entendit pas ma réplique que je dirais cinglante.
- Ah bah enfin ! Rappelle moi, tu es un chat ou un escargot ?
Je me contentais de bougonner des mot intelligible, je n'avais pas envie de réfléchir! (euh attend c'est toi ? oui toi la fille dérriére l'écran! Ou la vielle qui a pas envie de réfléchir?)
Pour me venger je fit semblant de tomber. Je mis tous mon poids sur elle en la poussant sur le coté. Je lui sourit comme pour dire "Toi y a pas que toi qui est énervante!".
Je crois qu'elle ne comprenait pas le sourire que je lui ais fait... Peut être n’ai je pas assez lever les sourcil? J'essaye plusieurs mimique sur mon visage pour savoir qu'elle sourire j'avais fait.
Non la j'ai l'air idiote! Peut être comme sa? Non je montre trop mes dents... Il faut que je fronce plus les sourcil. Pfff comme sa on dirait une myope! Commentais je intérieurement.
- Eh bien, mesdemoiselles, on est perdues ? susurra une voix suave et charmeuse.
C'est qui se trouble fête?

- Mon bon monsieur, nous nous sommes hélas, je l'avoue, perdues en ces lieux inconnus. Je me maudissais et m’inquiétait de ne jamais retrouver le chemin vers notre camp. Susurra ma pauvre folle de lieutenante. Pauvre soit elle, âgée et faible comme elle est, elle commençait à fatiguer ! Mais ... Elle s'approcha de lui. peut-être seriez-vous assez charmant pour nous aider à rentrer à notre camp. Du moins, à l'aider ... peut-être aurions-nous d'autres plans ...
Elle chatouilla le visage du chat du clans... Je prit une grande goulée d'air... Soleil!
-Non je ne crois pas! Ombre d’Ivoire on ne doit pas trainer avec des moins que rien des autres clans! De plus je ne vois pas pourquoi il pourrait nous indiquez le chemin! Il devrais déjà être mort sous mes pattes! Je soupire théatralement. Tu as de la chance que je sois si vielle! Maintenant retourne faire mu-muse sur ton territoire! je terminais mon discours par un feulement rater qui se transforma en crachat sur ces pattes. Ce n'étais pas dans mes intention mes je vit le regard horripilé du jeune matou...
Niark! Niark!: Bien fait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les pervers sont-ils attirés par leurs ennemies, aussi séduisantes soient-elles ? [PV : Ivy, Ronces et votre serviteur]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pervers sont-ils attirés par leurs ennemies, aussi séduisantes soient-elles ? [PV : Ivy, Ronces et votre serviteur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» il y a pas à dire, être majeur et boire de l'alcool c'est le pied [pv Karin Alamaba]
» Sonja ∗ Froids sont les mains, les os et les coeurs. Froids sont les voyageurs loin de leurs demeures.
» Alma Delgado |Froids sont les voyageurs loin de leurs demeures |
» Nos vos leurs sont toujours innocents.
» J'aime les licornes et leurs jolies cornes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans - New Destiny :: RPG New Destiny :: Terres Libres et Neutres :: Les Collines-